heureux-qui.com
Image default
Fil Info

On a vu Spider-Man: No Way Home voici ce qu’on en a pensé


Ce mercredi 15 décembre, sort le nouvel opus de Spider-Man, toujours incarné par Tom Holland. Réalisé par Jon Watts, le film introduisant le multivers dans le MCU est très attendu par les fans.

Alors que les théories autour du film ne cessent d’alimenter la toile, Spider-Man : No Way Home est un des films les plus attendus de cette fin d’année, en témoigne les 56 millions de vues sur la bande annonce sortie il y a 3 semaines.

Ce troisième opus est la suite directe du précédent film. En effet, la première scène est en réalité la dernière de Spider-Man : Far From Home.

Après que Mysterio a révélé son identité, la vie de Peter Parker change du tout au tout. Voulant retrouver son anonymat, Spider-Man se tourne vers Docteur Strange, afin de lancer un sort permettant de faire oublier son identité au monde entier. Malheureusement, le sort échoue et conduit à l’ouverture de brèches trans-dimensionnelles dans lesquelles les super vilains des précédents films Spider-Man s’engouffrent.

Ce qu’on a aimé du film

Le point fort du film, c’est qu’il a réussi à introduire le principe du multivers de la meilleure des manières. Réunir les différentes sagas de l’homme araignée, une icône de la pop culture, à coup de multiples hommages pour lancer la suite du Marvel Cinematic Universe semble être un pari réussi. Le tout est agrémenté de références aux autres films de l’univers connu (Avengers, Docteur Strange…), ce qui devrait à coup sûr ravir les fans de la franchise.

Il faut également retenir la superbe performance de Tom Holland, l’acteur de Spider-Man. Dans ce film, le Britannique expose une facette beaucoup plus sérieuse et responsable de son personnage. Une performance convaincante à mettre en relation avec celle de Zendaya, dans la peau de MJ. A travers sa relation avec Peter Parker, MJ, très froide dans les deux premiers films, dévoile un nouveau côté de sa personnalité en exprimant librement ses émotions. Les deux acteurs transposent une réelle alchimie, menant à des scènes très émouvantes.

Ce qu’on a moins aimé

Malgré des nombreux points positifs, Spider-Man : No Way Home n’est pas un film parfait. Entre autres, un certain manque de finesse dans l’écriture des personnages de Happy et Ned. Considérés comme des amis un peu maladroits de Peter, on ne constate pas vraiment d’évolution de leurs personnages depuis les précédents opus. A tel point qu’on devine à l’avance ce que ces deux trublions vont dire ou faire.

Enfin, la mise en route du film peut paraître un peu lente. Aucun réel enjeu digne d’un super-héros ne se dégage, et tout semble s’enchainer sans qu’il n’y ait vraiment d’accrocs.

Alors que la phase 4 du MCU est bien entamée, Spider-Man : No Way Home fait parfois figure de passage obligé pour lancer la suite des événements. D’ailleurs, la présence de Docteur Strange dans le film n’est pas anodine, puisque le prochain long-métrage à sortir est celui du sorcier. Doctor Strange : Multiverse of Madness sortira ainsi le 6 mai prochain sur les écrans.



Source link

Autres articles à lire

Mort du Prince Philip : quel protocole au sein de la monarchie ?

adrien

3 jeunes sur 10 ont déjà eu des pensées suicidaires, selon une enquête

adrien

Mort de Zineb Redouane : un rapport d’expertise disculpe la police

adrien

Luc Langevin inaugure son spectacle interactif en ligne « Interconnectés » le 4 décembre

adrien

The Voice 2021 : pourquoi Marc Lavoine ne met-il jamais ses lunettes de vue sur le nez ?

adrien

Masques artisanaux, 3e confinement, vaccins… ce qu’il faut retenir de l’interview d’Olivier Véran sur TF1

adrien