heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Grève SNCF : la fin du conflit en vue ?


Alors que la gronde ne faisait que s’intensifier entre les trois syndicats (CGT-Sud-Rail-UNSA) et le gouvernement au sujet d’une grève à venir pour le week-end du 17 décembre, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari s’est dit confiant quant à un apaisement des tensions.

Mercredi 15 décembre, le ministre a expliqué qu’il espérait une fin de conflit à la SNCF d’ici à la fin de la journée. Pour rappel, les syndicats avaient appelé à une grève sur l’axe sud-est – renouvelable s’ils n’obtenaient pas gain de cause – juste avant les vacances de Noël, pour réclamer des hausses de salaires, une «prime Covid» et une amélioration des conditions de travail. 

Jean-Baptiste Djebbari s’est voulu rassurant : «Des discussions sont en cours entre la direction de la SNCF et les organisations syndicales», a-t-il indiqué sur RMC, incitant les syndicats à «la responsabilité». 

Si les grévistes n’ont pas encore fait part de leur son de cloche, le ministre délégué aux Transports a de son côté laissé transparaître une certaine inquiétude quant à l’arrivée d’un opérateur étranger sur la ligne Paris-Lyon. «La grève, ce serait lui faire un sacré cadeau», a-t-il expliqué. Entre tout cela, Jean-Baptiste Djebbari l’assure : «Il y aura des trains pour partir en vacances. Le sujet c’est de savoir combien. On le saura en fin de journée. Mais on peut compter sur plus d’un train sur deux.»

À la différence du ministre, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, s’est montré plus mesuré : «j’espère que les syndicats comprendront cette nécessité de compromis, mais ce n’est pas gagné, ce n’est pas fait», a-t-il indiqué au club de l’économie du Monde, ajoutant néanmoins que «l’offre de transport sera communiquée dans l’après-midi.» Le dirigeant souligne aussi que la SNCF est en difficulté et que le groupe «va perdre entre 1.5 et 2 milliards d’euros cette année ce qui fait qu’envisager dans ces conditions une augmentation salariale n’est pas chose aisée.»

De son côte, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a justifié l’absence de son mouvement du piquet de grève en ces termes : «on continue à privilégier la discussion et la négociation et, franchement, le premier week-end de congés de Noël, ça ne nous paraît pas approprié à l’égard de la population.»





Source link

Autres articles à lire

Dix pour Cent : qui sont les guests de la 4e saison qui démarre ce mercredi 21 octobre ?

adrien

Un système novateur de dépollution de l’air testé dans une école francilienne

adrien

Classement Vendée Globe 2020 : le classement de la course en direct 🔴

adrien

Le président Loukachenko rejette une médiation étrangère pour sortir de la crise

adrien

Voici les 10 meilleures villes en Europe pour courir selon une étude

adrien

Transferts : Sergio Ramos aurait choisi le PSG

adrien