heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Biathlon : Que devient Martin Fourcade ?


Le nom de Martin Fourcade est indissociable du biathlon. Et il vient évidemment à l’esprit alors que la Coupe du monde fait escale, de jeudi à dimanche, au Grand-Bornand, où le septuple vainqueur du gros globe de cristal sera évidemment présent, bientôt deux ans après avoir mis un terme à sa carrière, pour son plaisir mais aussi ses différentes activités.

S’il a raccroché les skis et rangé la carabine en mars 2020, après plus d’une dizaine d’années passées au sommet, le champion tricolore n’en reste pas moins très actif. Passionné de trail et de nature, il ne manque jamais une occasion de chausser ses baskets pour son bien-être personnel ou lors d’événements organisés par ses partenaires. Mais installé sur les bords du lac d’Annecy, en Haute-Savoie, depuis plusieurs semaines, après avoir quitté Villard-de-Lans dans le Vercors, il n’en oublie pas pour autant sa passion première pour le ski.

Dès qu’il en a la possibilité, il en profite pour skier et faire du ski de fond. «C’est un sport que j’aime et que je peux plus pratiquer qu’auparavant. J’ai déjà pu skier quatre/cinq fois cet hiver, c’est pas mal pour début décembre. J’en ai presque fait autant que du ski de fond», a-t-il récemment confié au Dauphiné. Mais après une riche carrière passée loin de sa femme et ses deux petites filles, il s’attelle surtout à quelque peu rattraper le temps perdu et à passer du bon temps en famille.

candidat à la commission des athlètes du cio

Même si, d’un point de vue professionnel, son emploi du temps reste encore assez chargé, lui qui n’a pas attendu de stopper sa carrière pour s’impliquer dans plusieurs projets. En 2019, il a lancé le «Martin Fourcade Nordic Festival», organisé à Annecy et dont la 2e édition, qui s’est tenue en septembre dernier, a rencontré un nouveau franc succès. Le Catalan, qui a écrit son second livre (Martin Fourcade – un dernier tour de piste), est également président de la commission des athlètes de Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. A chaque prise de décision du comité, il veille à ce que les besoins des athlètes soient respectés.

En parallèle, il est candidat à l’élection pour la commission des athlètes du Comité International Olympique. «Etre élu au CIO me tient à cœur. Je suis passionné de sport, j’adore les Jeux, j’ai envie de m’impliquer plus et que les voix des athlètes soient entendues», a-t-il déclaré au Dauphiné.

Le Grand-Bornand accueille la 4e étape de la Coupe du monde de biathlon.

Et c’est une des raisons de sa présence, samedi et dimanche, au Grand-Bornand qui accueille la 4e étape de la Coupe du monde de biathlon. Il sera en campagne avant le vote pour l’élection des membres du CIO qui aura lieu en février, durant les JO de Pékin, où il sera présent en tant que consultant pour le groupe Discovery.

Mais Martin Fourcade ne manquera évidemment pas de suivre les performances des Français, qui réalisent un très bon début de saison. «Ça va être très intéressant, a-t-il assuré. L’équipe de France est ambitieuse mais on attend aussi beaucoup d’elle. J’ai échangé avec Emilien (Jacquelin), il est très remonté…» Reste désormais à voir si l’élève parviendra à dépasser celui qui est toujours considéré comme le maître.



Source link

Autres articles à lire

Un prince du Liechtenstein accusé d’avoir illégalement abattu le plus grand ours de Roumanie

adrien

Régimes vegan, végétarien, végétalien, pescetarien : quelles différences ?

adrien

Covid-19 : Didier Raoult juge «foireuse» une étude critiquant l’efficacité de la chloroquine

adrien

Séparatisme : que va dire Emmanuel Macron ce vendredi ?

adrien

Solitude, frustration, anxiété… Les étudiants à la peine pendant ce deuxième confinement

adrien

Coronavirus : Moundir revient sur sa douloureuse expérience

adrien